Accueil » Finance » SPCI de rendement : les atouts et les risques

SPCI de rendement : les atouts et les risques

scpi rendement

Dernière mise à jour de l’article le 20 juin 2022

L’immobilier est un secteur de plus en plus grandissant avec  d’énormes potentiels en matière de chiffres d’affaires. Investir dans ce domaine, afin de garantir un retour ne saurait se faire sans passer par la SPCI de rendement désignant une Société Civile de Placement Immobilière. S’il est vrai qu’elle présente de grands atouts aux investisseurs, elle n’est pas non plus sans risques.

Quels sont les atouts d’une SPCI de rendement ?

Investir dans une SCPI de rendement présente de multiples avantages. L’un de ces atouts majeurs réside dans l’absence de gestion. En effet, la gestion du bien immobilier est totalement léguée à la société de gestion agréée par l’AMF. Cela dit, les investisseurs perçoivent des revenus réguliers, sans avoir à subir tous les tracas liés à la gestion.

Le second atout est la mutualisation de risques. En effet, lorsque vous disposez d’un pourcentage dans chacun des biens immobiliers présents dans un parc immobilier, le risque est mutualisé. Par contre, si vous investissez plus tôt dans un studio dans un but locatif, le risque se concentre sur votre unique locataire. L’avantage en SPCI, c’est qu’il n’y a pas qu’un seul locataire.  Du coup si l’un fait défaut, le risque sera mutualisé avec les autres loyers perçus.

Le troisième avantage de la SPCI de rendement est lié à sa rentabilité. Pour un rendement moyen de 4,36%  dans le compte de l’année 2021, la SCPI est en au dessus du classement des placements. De plus, la rentabilité en immobilier direct est généralement inférieure à celle des SCPI.

A lire aussi  Comment choisir son courtier de crédit ?

Enfin, le quatrième atout : la flexibilité. La SCPI possède un dispositif qui facilite le système de parts. En SPCI, vous avez la possibilité de céder une partie ou la totalité vos parts. En effet, dans un système immobilier direct, si vous investissez dans un appartement  et que quelques années plus tard, vous avez besoin d’une partie du capital investi, vous devrez alors vendre le bien. En SCPI, par contre, il vous suffit juste de vendre une partie de vos parts. Le reste vous servira à continuer à percevoir un rendement.

Quels sont les risques que présente une SPCI de rendement ?

Le premier risque, c’est la perte de capital. En effet, la valeur d’un parc immobilier dépend de la conjoncture immobilière. Si l’immobilier chute, la valeur des parts est également affectée. De plus, le rôle principal des investisseurs est d’apporter du capital à la SCPI. À part ça leur rôle est limité.

En d’épi de la mutualité du risque il existe quand même un risque de carence locative. En effet, la valeur du taux d’occupation financier (TOF) influe beaucoup sur le taux de distribution sur valeur de marché. Ainsi, si le TOF décroît, la performance aussi diminue automatiquement.

Par ailleurs, la société de gestion ne s’occupe pas de la revente des parts. Ce sont les investisseurs eux-mêmes qui devront s’en occuper. Et il faut dire que cette revente n’est pas aussi facile à faire. L’AMF a, à ce effet, pris des mesures afin de faciliter la revente, même en cas d’une crise immobilière.

A lire aussi  Gaddin, une solution parfaite de complément de revenu

Pour finir, il est important de garder à l’esprit qu’une faillite de la société de gestion n’est pas impossible bien qu’elle soit l’élément clé de la SPCI. Il est donc important de bien celle dans laquelle vous souhaitez investir. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.