La Chaire

« Nous sommes les 99% », « Indignés », « Black Lives Matter » ou «#MeToo »… Les mouvements sociaux massifs de ces dernières années en sont une des manifestations : la question des inégalités sociales émerge comme l’un des défis centraux de la décennie à venir. Elle appelle un renouvellement des connaissances pour mieux penser la justice sociale, le « vivre ensemble » et la protection des nouvelles vulnérabilités.

Ce programme de la Chaire repose sur la conviction que la sociologie a un rôle important à jouer dans la compréhension de ces inégalités, de leurs effets actuels sur nos parcours de vie, ainsi que de leurs enjeux politiques. « Inégalités sociales » et « parcours de vie » : en faisant dialoguer ces deux champs d’investigation souvent traités séparément, la Chaire explore la façon dont les inégalités se vivent, se cumulent ou se recomposant tout au long des parcours de vie : à quelles épreuves, émotions sociales et modes de citoyenneté sont-elles reliées? Quelles en sont les conséquences au niveau politique? Quelle est la place des Etats et des politiques publiques dans leurs évolutions?

La Chaire crée un pôle de recherche innovant sur les inégalités sociales, avec 3 objectifs interdépendants :

– Mettre en lumière la dynamique des inégalités, de l’enfance au grand âge, en proposant une approche multidimensionnelle de ces inégalités, qui explore non seulement la façon dont les inégalités s’incarnent dans des parcours de vie contrastés, mais aussi les perceptions dont elles font l’objet -de leur acceptation à l’expérience de l’injustice-, et leurs liens avec certaines émotions sociales et politiques (solitudes, colères, confiance etc);

– Proposer une perspective de comparaison internationale et régionale, permettant d’éclairer les différents arbitrages politiques et leurs effets inégaux sur les parcours de vie. A l’heure où prédomine, dans les débats publics, un type d’explication de type individuel percevant les individus comme premiers responsables des inégalités de revenu et de conditions de vie, la Chaire vise à mettre en lumière les dynamiques collectives et politiques qui génèrent ces inégalités sociales, afin de proposer des pistes de réflexion et d’action ;

– Jouer un rôle moteur dans le développement d’approches fondées sur la mixité des méthodes en articulant de nouveaux modes de collecte et de traitement des données (visuelles, textuelles, qualitatives, statistiques). Ces approches vont de pair avec l’adoption de multiples modes de transmission destinées à un large public et laissant une large place au visuel (webdocumentaires, expositions photographiques commentées, vidéos, billets  etc).

Cette approche centrée sur les parcours de vie se déploie sur 4 axes de recherche, qui explorent autant de dimensions des inégalités :

Cliquez sur les images pour découvrir les axes

AXE1

 

AXE2

 

AXE3

 

AXE4