Author Archives: Krystal Tennessee



Krystal Tennessee
Krystal Tennessee

Avant d’entreprendre des études supérieures, j’ai travaillé dans la région du Grand Toronto (RGT), en Ontario, avec plusieurs populations vulnérables, incluant des personnes réfugiées. La RGT a connu un afflux de réfugiés en 2015, ce qui a fait que plusieurs des personnes avec qui je travaillais avaient fui la guerre dans leur pays et se sont d’abord installés en Syrie. Quand la guerre a éclaté dans leur pays d’accueil, à l’instar des Syriens, ils ont cherché asile dans d’autre pays comme le Canada. A leur arrivée dans leur nouveau pays d’accueil, en Ontario, les nouveaux arrivés m’interrogeaient au sujet de leur sécurité personnelle, physique et psychologique. Grâce à cette expérience, j’ai été invitée à assister à une conférence sur les personnes réfugiées. Au cours de cette journée, j’ai fait plusieurs interventions qui ont attiré l’attention d’un autre participant de la conférence qui voulait en savoir plus sur mon travail. J’ai brièvement partagé les détails du contexte de mon travail et des questionnements de ces réfugiés à ce participant. En riant, il m’a expliqué qu’il était un réfugié syrien et qu’avant de fuir, il travaillait en développement international en accueillant les demandeurs d’asiles de l’Iraq, du Liban et précisément de ceux auprès de qui je travaillais. Il était content d’apprendre qu’il n’était pas le seul à remettre en cause son sentiment de sécurité et il trouvait que c’était une ligne de pensée méritant de la réflexion. Sans trop réfléchir et inspirée par cette conversation, j’ai décidé d’entreprendre une maîtrise. Je suis actuellement en deuxième année d’une maîtrise ès sciences au département de sociologie à l’Université de Montréal. Je suis en rédaction de mon mémoire de maîtrise, dans lequel je souhaite connaître la façon dont les personnes réfugiées du Moyen-Orient conceptualisent la sécurité au Canada. Je m’intéresse aux parcours de vie, à la migration, aux traumatises vécu et également à la pensée intersectionnelle et aux inégalités sociales.