« Face à la gentrification » : l’exposition maintenant en ligne !

« Face à la gentrification » : l’exposition maintenant en ligne !
série-MTL

La dynamique mondiale des inégalités et les évolutions du marché immobilier induisent des tensions nouvelles sur nos villes, et ce au niveau global. Montréal n’échappe pas à ce phénomène :  la question du partage de l’espace y est aujourd’hui source de débats sociaux parfois vifs, et les murs de la ville portent la trace de quelques-unes de ces divisions.

L’exposition en ligne « Face à la gentrification » est issue d’une enquête collective de 10 mois réalisée au sein du quartier Saint-Henri, dans le Sud-Ouest de Montréal. A partir d’observations ethnographiques et de nombreux entretiens, elle explore comment ce quartier anciennement populaire s’est métamorphosé en un quartier « branché », et les effets de cette transition accélérée sur différentes strates d’habitants.

A travers l’histoire de Saint-Henri, elle raconte plus largement la façon dont la dynamique de la gentrification façonne désormais l’espace des villes, tout comme la manière d’y vivre ensemble.

Visionner l’exposition en ligne :

Exposition :

Coordinatrice scientifique : Cécile Van de Velde

Responsables : Cécile Van de Velde, Donrock Pierre Alexis, Véronique Gagné

Graphiste : Sylvie Giguère

Participants : Chanaëlle Bourgeois-Racine, François Caillot, Marie Daries, Guillaume Gingras, Olivier Lavoie-Ricard, Valérie Pednault-Audette, Jason Raymond, Louis Tramond

Share

Cécile Van De Velde

Je suis Cécile Van de Velde, sociologue et titulaire de la Chaire de Recherche du Canada sur les inégalités sociales et les parcours de vie. Dans mes différentes enquêtes, plusieurs sujets me tiennent à cœur : le sort de la jeunesse, les mutations des âges de la vie, l’évolution des rapports entre générations, ou encore les différentes expériences de la solitude et de l’isolement à différents moments de la vie. Je m’intéresse à ces sujets en comparaison internationale, afin de mieux saisir les dimensions de nos parcours de vie qui convergent au delà des frontières, mais aussi ce qui les différencie, entre les sociétés, les sexes, les milieux sociaux ou les âges. Avec cette approche, je tente de répondre à une interrogation de fond : comment les politiques publiques structurent l’évolution de nos parcours de vie et leurs inégalités depuis la crise? Sur ces questions, j’ai écrit plusieurs articles, chapitres et ouvrages (vous en trouverez la liste ici), dont « Devenir adulte. Sociologie comparée de la jeunesse en Europe » (2008), et « Sociologie des âges de la vie » (2015). Je finalise actuellement une recherche sur les « colères » du XXIème siècle et leur signification sociale, en comparant notamment quatre mouvements sociaux de jeunesse, qui ont eu lieu ces dernières années à Madrid, Montréal, Santiago du Chili et Hong-Kong. Mon objectif est de mieux repérer les nouvelles tensions dans les parcours des jeunes générations depuis la crise, et j’aurai l’occasion d’y revenir au sein de ce blogue.